Promotion

L’eau exerce un attrait magique sur les enfants

Même les bambins hauts comme trois pommes barbotent et, avec les brassards, ils gagnent facilement les eaux profondes. Il ne faut pourtant pas sous-estimer les dangers des points d’eau.

En été, la piscine et le lac sont la destination d’excursion numéro un des familles. Serviettes, maillots de bain et matelas de plage sont emballés en un tournemain. Pour les parents, la règle est alors d’être très attentifs et de ne pas lâcher les enfants des yeux tant qu’ils sont dans l’eau.

Par définition, on ne sait réellement nager que si l’on nage sans problème en eau profonde pendant au moins 15 minutes. Les enfants n’en sont pas capables avant d’avoir quatre ou cinq ans. Pourquoi? Ce n’est qu’à partir de cet âge qu’ils ont développé la capacité motrice de coordonner les mouvements de leurs bras et de leurs jambes.

L’idéal est de leur apprendre à nager avant même qu’ils n’entrent à l’école. Les cours qui ne comptent pas plus de huit élèves sont recommandés. Lors de ces leçons de natation, l’enfant est familiarisé avec l’eau. C’est fondamental au cas où il lui arriverait d’y faire un plongeon involontaire. Ainsi, au lieu de céder à la panique, il reste calme et peut se maintenir à la surface pendant un bref laps de temps, jusqu’à l’arrivée des secours.

Cela ne signifie pas automatiquement qu’après les leçons, l’enfant est capable de nager dans un lac ou à la mer. Là, l’obscurité du fond est source d’angoisse, les vagues ou les algues peuvent le surprendre et lui faire perdre le rythme et la coordination.

Lorsqu’il explore ces étendues d’eau naturelles, il est important que l’enfant sache qu’il existe des courants qui peuvent l’entraîner, que lorsque l’on se jette à l’eau, le fond arrive plus vite qu’on ne le croit et que même s’il arrive à se débrouiller sans, il ne doit pas aller dans les eaux profondes sans ses brassards ou autres aides à la nage.

Lorsque vous achetez ces dernières, veillez tout particulièrement à la qualité – il y va de la protection et de la sécurité de votre enfant. Les produits de moindre qualité se reconnaissent généralement à leurs finitions médiocres. Une aide à la nage qui n’est pas en mousse ou en polystyrène doit être dotée d’au moins deux chambres gonflables séparément.

Très connus et répandus, les brassards permettent rapidement aux petits de s’aventurer dans l’eau tous seuls. Mieux vaut toutefois ne pas les utiliser trop longtemps, car ils forcent le corps à adopter une position incorrecte dans l’eau. Celui-ci pend tout droit vers le bas et lorsque les petits apprennent à nager sans aide, ils doivent commencer par perdre cette habitude. Lors de la natation, le but est de se déplacer horizontalement et de bouger en harmonie avec l’élément.

Cet article a vu le jour en collaboration avec Zurich Assurance. Vous trouverez des informations sur la protection de votre famille sur www.zurich.ch/famille